Voir en ligne
Le bulletin


Montréal, le 20 mars 2017 – À l’heure où le gouvernement du Québec s’apprête à lancer une nouvelle  stratégie pour stimuler l’innovation, le Centre sur la productivité et la prospérité – Fondation Walter J. Somers de HEC Montréal (CPP) dévoile une étude qui remet en question l’efficacité de l’intervention du gouvernement.

« Depuis le début des années 2000, quatre politiques dédiées à l’innovation ont été déposées et pourtant, la performance du Québec en recherche et développement (R-D) n’a cessé de se détériorer » déplore Robert Gagné, Directeur du CPP et coauteur de l’étude.  « Chaque année, près du tiers de l’aide au développement économique versée par le gouvernement du Québec est destinée à l’innovation et à la R-D, ce qui n’a pas empêché les entreprises de réduire considérablement leurs dépenses en R-D », souligne le directeur.

Le diagnostic est donc sans équivoque : le gouvernement québécois doit revoir en profondeur sa façon d’appuyer les entreprises et non plus se contenter de multiplier les mesures s’il souhaite stimuler durablement l’innovation québécoise.  Pour renverser la tendance et améliorer l’efficacité de son intervention, les chercheurs du CPP proposent cinq recommandations.

Téléchargez l’étude pour en apprendre davantage.

514 340-6449
info.cpp@hec.ca
www.hec.ca/cpp