Montréal, le 29 novembre 2023 – Alors que le débat autour du financement du transport collectif au Québec fait rage, une nouvelle étude du Centre sur la productivité et la prospérité – Fondation Walter J. Somers (CPP) révèle que les sociétés de transport collectif québécoises pourraient atténuer la pression sur le financement de leurs opérations en améliorant leur efficacité.

En s’appuyant sur des données provenant de 23 sociétés de transport collectif canadiennes ayant répondu favorablement aux demandes d’accès à l’information, les chercheurs du CPP ont identifié une importante faille dans l’efficacité opérationnelle des organisations qui desservent les territoires de Montréal, Laval, Québec, Longueuil et Gatineau : « L’analyse des données compilées démontre que l’espace budgétaire accaparé par les charges d’administration est nettement plus important au Québec, explique Robert Gagné, directeur du CPP et coauteur de l’étude. À terme, une part disproportionnée du budget des sociétés québécoises est ainsi dirigée vers des activités qui ne servent pas directement l’offre de transport, ce qui tend à réduire leur productivité et à alourdir inutilement leurs dépenses d’exploitation ».